TÉLÉCHARGER BOURDE TIVAOUANE PDF GRATUIT

23 janv. 1 01em Bourde - 3em - 2 01er Bourde - 1er - 3 03em Bourde - 2em - ville de Tivaouane, ou reside le grand maitre venere Cheikh El Hadj Ces chansons sont mises en ligne par birchbrookpress.info Espace dédié aux téléchargements des prières tidjane en Pdf. de certaines prières présentes sur la page de téléchargement, nous avons jugé nécessaire. Diiwaan Serigne Babacar SY (rta). Type. Nom. Taille. Vues. Date. ياقطب ياغوث. pdf. Mo. 28/06/ ياعالما لنا birchbrookpress.info Mo. 28/06/.

Nom: bourde tivaouane pdf gratuit
Format:Fichier D’archive
Version:Nouvelle
Licence:Libre (*Pour usage personnel)
Système d’exploitation: Android. Windows XP/7/10. iOS. MacOS.
Taille:37.18 Megabytes


TIVAOUANE GRATUIT BOURDE TÉLÉCHARGER PDF

Aujourd'hui, bien que le français soit la langue officielle du pays, les représentants de l'Etat post-colonial, sont obligés de s'adresser au public en wolof surtout lors des grandes manifestations religieuses organisées par les confréries. Vous tes beaucoup de petits lapins. Il chercha, chercha et finalement trouva une balle dans les fournes. Ses rivaux, jaloux, lui prdisaient un chec cuisant mais quand les deux se virent, chacun couronna la flamme de lautre et ainsi ils se marirent. Et le malheur voulut que le choix tombt sur la fiance de Fod, Sir.

qui rattachait le sage de Diaksao et de Tivaouane à tous ses contemporains, ses .. Enfin, ce jour, dernière séance du Bourde, je mets la dernière main sur le. Tag: BOURDE TIVAOUANE – Zawiya El Hadj Malick Sy (rta) – Chapitre 3. Lepp · Vidéo du jour Le 09 janvier , BOURDE TIVAOUANE –. PDF Download est une extension pour Firefox qui permet de d?tecter et d' enregistrer les fichiers PDF que vous rencontrez sur Internet. Lorsqu'une page en .

Au cours du Gamou , le khalife général peut donner une consigne, une recommandation à suivre, à satisfaire. Les Sénégalais de l'extérieur se font également remarquer aussi bien sur le plan physique que financier et font l'objet d'une attention particulière et à tous les niveaux.

C'est ici qu'il a eu à composer le Taïssir. Le champ fut mis à sa disposition par un nommé Alioun Guèye. Le Tamarinier sous l'ombre duquel il étudiait, non loin du champ s'y trouve encore. Ngambou Thillé Village situé à 14 kms de Gaya.

Ce champ fut mit à sa disposition par sa mère. Il s'y installe en avec sa famille et y cultivait du gros mil, du niébé, des patates cucurbitacées. Ndiarndé Village se trouvant à 25 kms de Kelle et en plein Cayor. Gossas Ce champ sera cultivé mais le Maître refusera de s'y rendre pour des raisons d'ordre spirituel. La stratégie éducative d'El Hadji Malick Sy : une résistance culturelle par Bakary Ibn Cheikh SAMBE Il est bon de rappeler, à l'occasion de ce béni centenaire du Mawlud, les points marquants de la vie de nos vénérés guides souvent occultés par les innombrables éloges qu'on leur adresse et qu'ils méritent à plus d'un titre.

Reflexions sur la colonisation et autres faits marquants Nous voulons, par cet article apporter une modeste contribution à l'étude de la stratégie adoptée par Seydi El Hadji Malick Sy face à la politique culturelle d'assimilation inaugurée par l'Administration coloniale.

Nous ferons l'économie des éléments biographiques largement développés par d'autres études pour nous pencher, avec une approche sociologique, sur un aspect rarement pris en compte par bien de spécialistes.

Asfiyahi.org - SEO Checker

Nous voulons, ainsi, nous intéresser à la manière dont Seydi El Hadji Malick Sy a su déjouer le plan d'assimilation culturelle mis sur pied par la colonisation française tout en préservant la paix sociale, le dynamisme propre à l'esprit de l'islam ainsi que les enseignements fondamentaux de la tarîqa Tijâniyya. La colonisation a eu d'énormes conséquences sur le plan social et politique.

De la traite négrière à la conquête coloniale, on ne peut douter des bouleversements qui ont secoué la société sénégalaise et de leurs incidences sur son système de valeurs. D'autres parlent sans nuances, des conséquences nuisibles qu'a produites la rencontre entre des sociétés anté-capitalistes avec l'expression la plus brute d'une mentalité de profit : le colonialisme. Le tissu social aura du mal à se remettre de la destructuration brutale de la société et de ses modes d'organisation.

L'ordre colonial qui, pour l'indigène n'était que synonyme d'exploitation, de travail forcé ne permettait plus à la société dominée de suivre une évolution tenant compte de ses spécificités. L'Administration française, bien que continuant son oeuvre de pacification de l'intérieur du pays, s'attachait plus aux villes : centres économiques et culturels vitaux. Les centres urbains demeuraient un véritable enjeu pour l'Empire colonial. C'est cette dernière forme qui focalisera l'attention des marabouts soufis tel qu'El Hadj Malick Sy.

Le cheikh n'aura pas la tâche facile car la société urbaine à laquelle il s'adressa, était depuis plusieurs décennies traversée par de très profondes crises. Ce tableau sombre que nous dresse ici l'un des plus grands islamologues sénégalais, rend suffisamment compte du degrés qu'avait atteint le malaise social.

Et, chaque fois qu'une société arrive à bout de patience, dépassée face une situation donnée, elle cherche soit à combattre le mal ou recevoir un palliatif en s'identifiant à une doctrine, une religion, un saint homme d'où l'idée weberienne de domination charismatique considérée comme transitoire et passagère.

Dans ce contexte, la vertu héroïque et la valeur exemplaire du guide, le marabout, redonne de l'espoir et crée une autre dynamique. L'identité collective du groupe persécuté, on l'a vu, s'est confondue avec la religion musulmane. Dans ce contexte sénégalais, cette identité trouvera en la confrérie Tijâniyya un cadre d'expression plus que propice.

Cheikh El Hadj Malick Sy s'est servi de la Tijâniyya , dont il était la principale figure sénégalaise, pour remplir cette fonction. La notion de résistance passive ou par la religion a, certes, de quoi surprendre en Occident, mais Seydi El Hadj Malick Sy a réussi sa mission en inscrivant la pratique religieuse dans une perspective sociale et socialisante.

Autrement dit, il a su développer une conception positive de la religion au sens où l'entend Auguste Comte. L'originalité de ce soufi, fut son refus de s'attirer des disciples en accomplissant des miracles. Il s'installa à Tivaouane qui devient, alors, à l'instar de Pire Goureye au siècle précédent, un rayonnant centre de la culture islamique.

La stratégie d'El Hadj Malick Sy consista à enseigner, d'abord, la science des pratiques islamiques aux taalibés avant de s'attaquer à la mystique, phase supérieure à condition que le disciple maîtrise les notions de base. Dans cette école, le Cheikh formait ses disciples qui allaient devenir les grands muqaddam de la tarîqa. Le contrôle strict qu'exerçait l'Administration sur les structures religieuses a certainement obligé le marabout à adopter un système de décentralisation.

Au lieu d'agrandir son école, cette université populaire dont parlait Paul Marty- ce qui pouvait lui attirer des ennuis de la part des autorités coloniales -, El Hadj Malick a préféré renvoyer, dans leurs régions d'origine, ses anciens disciples.

Ces derniers étaient suffisamment versés en matière religieuse et pouvaient par les vertus de la tarîqa qu'ils incarnaient, représenter chez eux, le cheikh et la Tarîqa Tijâniyya et en prolonger l'action. El Hadj Abdou Kane sera détaché à Kaolack, en plein centre du bassin arachidier sénégalais.

La religion telle qu'il l'a enseignée n'est pas extérieure à la vie sociale, mieux, elle la "contrôle" et se manifeste en même temps dans tous ses secteurs tels que le travail et les relations humaines. C'est pourquoi, il serait difficile, voire impossible d'analyser le rapport au religieux de ces sociétés à partir de schèmes spécifiquement occidentaux. Mouhamed Arkoun voit dans cette harmonie, le succès de l'Islam partout où il s'est implanté.

C'est ce même facteur qui a facilité le travail de Cheikh El Hadji Malick lorsqu'ils a utilisé la religion musulmane et sa dimension spirituelle pour contrecarrer un des piliers de la politique coloniale française : l'assimilation de l'indigène. Aujourd'hui, bien que le français soit la langue officielle du pays, les représentants de l'Etat post-colonial, sont obligés de s'adresser au public en wolof surtout lors des grandes manifestations religieuses organisées par les confréries.

PDF TÉLÉCHARGER BOURDE GRATUIT TIVAOUANE

En tout cas, on est très loin d'une situation semblable à celle de l'Algérie où la francisation était visible et apparaissait même sur le plan toponymique.

Au Sénégal, surtout dans les régions à forte implantation confrérique, on a plutôt constaté une islamisation des noms des villages et des quartiers. La gazelle: Oui, cest trs dommage! La perdrix: Ne peut-on pas mettre les braises sur ton large dos, sur gazelle?

La gazelle : Il ny a pas meilleurs plateaux que tes deux ailes tales. Ainsi, la perdrix accepta et ouvrit ses deux ailes. Quand la gazelle y mit les tisons flamboyants, la perdrix mourut toute crame. Une fois de retour au bercail, on lui demanda des nouvelles de la perdrix. La gazelle expliqua quelles avaient oubli demporter avec elles un plateau pour y mettre du feu. Et quand elle voulut revenir en chercher, la perdrix proposa ses deux ailes. Elle len dissuada en vain.

Et quand finalement elle y mit des braises, la pauvre mourut entirement rtie. On chargea encore lhyne et le livre daller chercher de la paille pour la future maison. Le livre fit semblant davoir oubli la charrette. Puis une fois sur le terrain, ils russirent rcolter beaucoup de paille quils disposrent en plusieurs bottes. Quand ils eurent fini tous ces travaux, lhyne se rappela quils avaient commis la grosse erreur davoir oubli la charrette. Lhyne: Quelle sottise que davoir oubli damener la charrette!

Le livre : Ce nest pas si grave que a. Avec cette force titanesque que Dieu ta donne, et l je touche du bois, tu peux bien mettre sur ton dos toutes ces bottes, plus moi-mme au-dessus, sans jamais ten rendre compte. Lhyne : Mon trs cher ami, penses-tu que je pourrais supporter toute cette charge? A ma place, llphant, lui, ne gmirait point. Le livre: Oh que oui!

Sans vouloir te jeter des fleurs, roi des titans, je dfierais quiconque douterait que le beau et vigoureux gaillard que tu es puisse supporter la charge de dix carcasses dlphants. Cest ainsi que le livre chargea les bottes de paille sur le dos de lhyne et les y attacha solidement.

Télécharger PDF Download (gratuit)

Ensuite, il sauta pour monter dessus. Pendant quil tait mi-chemin entre la brousse et la maison, le livre, qui avait des allumettes avec lui, mit du feu sur les pailles et descendit sans que lhyne ne ft au courant. Ensuite il scria: Le livre: Prends bien garde des pyromanes du roi qui rdent par l.

TIVAOUANE TÉLÉCHARGER PDF GRATUIT BOURDE

Je suis bien assis; tu peux continuer. Lhyne: Ce que je sens est sans doute de la fume. Lhyne se dbattit de toutes ses forces mais ne russit pas se dfaire des bottes de paille enflammes. Une fois au bercail, on demanda au livre ce qui tait arriv lhyne. Elle expliqua en ces termes: Le livre : Nous avions oubli tous les deux damener une charrette avec nous. Finalement, lhyne sest propos de prendre tout sur son dos. Je len avait dissuad sans succs. Et mi-chemin entre la brousse et la maison, les pyromanes du roi, que nous avons rencontrs par surprise, ont mis du feu sur la paille et lhyne est morte toute calcine.

Le lion: Humm! Nous ne te croyons plus sur cette justification. Tu es parti avec deux de tes compagnons qui y sont rests. Tu dois sans doute tre impliqu dans leur mort.

Remettons donc la construction de cet difice du malheur plus tard, car aujourdhui presque tous les membres de la famille sont morts. Cest ainsi quils se dispersrent et chacun rentra chez soi. Moon a dmiid fambe ko, a gar a lay nogoy le ee: fat I sofir. Moon a cooin fambe ko le a jang fambe le no nogoy le. Sookoy ta ax fambe le boo ta fag ta gar alayin ee, nog, cooaam fambe, mbaa um ja fambe ko le mi. Ta cooin fambe, ta gar a axin boo ta fag ta dakoox o nomtooxiid a layin ee: nog, cooaam fambe, mbaatum ja fambe ko le mi, ta cooin fambe.

Nogoy le a loolaa. Njogoy a joonin a lyin ee Nog, xar o loolaa? I sofir fambe fo fambe ko. O ngap onquu ta garna, a lay ee cooaam fambe mbaat um ja fambe ko le mi. Njoy a layin ee: koo jangkaa fame le, o warin, hulaam ook ne ten. Sookoy ta jang fambre le a xarin, ahulin ool ne. Moon a gar a layin ee: Nog cooaam fambe mbaat um jang fambe ko le mi. Ta cooin fambe le. Ndaa ndetaa boo ndeer njogoy ne a xoos a caf ake, tee: fambe lene a reewa de.

Nda ndakoox o ndetaa, o kanul oxe a anda ee njogoy oo, ta lay a moon ee: damanaam mene kam seedkaa. A retaa, a retaa boo ago, ta lyin ee: moon oo, refee fambe dee, njogoy oo. A nax a reef maaga a fag. Lhyne attrapa une chvre en pleine brousse et alla voir la vieille et lui proposa un change: - Vieille dame, je viens vous proposer un march: je te donne cette chvre contre une des tiennes. La vieille femme, qui ne voulait point se quereller avec cette brute, lui rpondit: Aprs lchange, lhyne mangea sa chvre et revint voir la vieille.

Celle-ci lui remit une autre chvre. Lhyne la mangea et revint, cette fois-ci, en profrant des menaces: - Donne-moi une autre chvre ou je reprends ou je te tue, dit lhyne la vieille. La pauvre femme, face au chantage de lhyne, sexcuta tout en pleurant.

Un lion, qui passait, demanda la vieille: - Ma chre, pourquoi pleurez-vous? La vieille lui expliqua le chantage auquel elle a t soumise par lhyne. Quand lhyne revint demander sa chvre, la vieille lui remit le lion couvert dune peau de chvre. La vieille accompagna lhyne jusqu lore de la fort. En cours de route, le lion griffa la patte du matre chanteur qui se mit en colreet dit : - Cette chvre est discourtoise.

Elle ne sait pas ce qui lattend. Un peu plus loin, la vieille lui confia la corde laquelle est attache la chvre en prtextant une incommodit. Quelques pas plus loin, eIle se retourna et dit lhyne: - H Hyne, ce nest pas une chvre, mais un lion! Cest ici que se termine le conte. Chaque jour, ils se rendaient aux champs. Lambiance tait plutt bonne dautant plus que ce dernier chantonnait mme en cours de route ; ce qui plaisait vraiment son compagnon, lne.

Par contre, au retour des champs, lne charg lourdement de sacs remplis de crales et de foin, avait de la peine se 41 dplacer. Pire, il ne reconnaissait plus son matre. Il se disait navement que le matre du matin ntait pas le mme que celui du soir, car ce dernier tait particulirement mchant. Il lui criait dessus et le rouait de coups pour lobliger avancer plus vite. Un jour, revenant des pturages, lne saffaissa brusquement. Le matre, inquiet, pensait que sa bte de somme stait cass une patte.

Il tenta de la relever et de dgager le chargement. A force defforts, il suait abondamment et haletait comme une forge essouffle. Subitement, un pet assourdissant retentit et troublant ainsi le repos des animaux de la fort.

Le livre, apeur, avait dj regagn son terrier, croyant quun orage ravageur se prparait. Lne clata de rire; ce qui nerva le matre. Depuis que nous sommes ensemble, je subis journellement mon lot de brimades. Pourtant, je suis un tre qui sent la fatigue et la douleur. Depuis ce jour, lne et son matre devinrent de fidles compagnons, qui se vourent un respect mutuel.

Par un beau matin qui sentait lherbe humide, il sortit de son terrier et courut la clairire des petits lapins. Tout excit. Il criait. Sesclaffrent tous les petits lapins. Mais tu nas pas de couronne, tu ne peux pas tre un roi. Loin dtre dcourag, le petit lapin se mit en route et partit la recherche dune couronne de roi. Chemin faisant, il rencontra lcureuil qui, perch sur la plus grosse branche dun baobab, linterpella.

Sais-tu o je peux en trouver? Lcureuil rflchit un moment puis, comme sil venait davoir une rvlation, dit: - Cherche ici et cherche l. Puis il se retourna et rentra dans un trou. Le petit lapin ramassa quelques brindilles. Il les assembla et les mit sur sa tte. Sans attendre il retourna vers la clairire des petits lapins tout excit. Il cria: - Petits lapins, petits lapins!

Mais pour tre roi, il faut une couronne et un sceptre royal. Mais tu nas ni sceptre ni couronne, tu ne peux pas tre roi. Loin dtre dcourag, le petit lapin, se remit en route et parti la recherche dun sceptre de roi. Chemin faisant, il rencontra le chien qui cherchait des os. Lentendant arriver, il releva la truffe et linterpella: - O cours-tu comme a petit lapin. Sais-tu o je peux en trouver un, demande le petit lapin?

39_contes_du_senegal.pdf

Le chien rflchit un instant puis comme sil venait davoir une rvlation dit: - Cherche ici, cherche-l, puis il se retourna et reprit sa recherche dans le trou. Mais il dterra un bel os et le tendit au lapin. Et sans attendre, il retourna vers la clairire des petits lapins tout excit. Il criait: - Petit lapins, regardez, je suis le roi! Mais pour tre roi, il faut une couronne, un sceptre de roi et des gardes du palais.

Mais tu nas pas de gardes de palais.

Loin dtre dcourag, le petit lapin se remit en route et partit la recherche de gardes. Chemin faisant il rencontra le cheval, la poule, le chien et lcureuil tous le regardrent arriver linterpellent. Savez-vous o je peux en trouver, demanda le petit lapin.

Lcureuil, le chien, la poule et le cheval rpondirent en chur: - Petit lapin, nous serons les gardes du palais. Il criait trs fort: - Petits lapins regardez!

Je suis le roi! Il avait los dans la patte comme sceptre et sur la tte des brindilles en guise de couronne. Sesclaffrent tous les petits. Mais pour tre roi, il faut Arrtez maintenant! Emparez-vous de ces petits prtentieux. Alors les gardes les prirent, les enfermrent dans leurs terriers et restrent devant les entres pour les surveiller. Le petit lapin roi resta tout seul dans la clairire.

Ctait bien beau de devenir le roi mais il sennuyait. Que pouvait-t il faire prsent?

TIVAOUANE PDF BOURDE GRATUIT TÉLÉCHARGER

Il chercha, chercha et finalement trouva une balle dans les fournes. Il criait: - Petits lapins! Petits lapins! Cest dcid, je vais tre arbitre de football! Mais pour tre arbitre de football, il faut une quipe et beaucoup de joueurs. Vous tes beaucoup de petits lapins.

chansons-bourdah

Alors tout le monde cria: - Vive larbitre! Et le petit lapin dposa la balle au milieu de la clairire.

TIVAOUANE GRATUIT PDF BOURDE TÉLÉCHARGER

Et les petits lapins retrouvrent enfin la paix dantan. En cours de route, le livre dit son camarade: - Compagnon comment tappelles-tu? Leuk-le-livre qui ne voulait pas donner son nom lui rpond: - Moi, je me nomme tranger.

Ils continurent leur chemin et arrivs dans un village appel Cour, ils trouvrent des hommes hospitaliers, qui leur servirent manger. Sieel voulut se servir, mais le livre protesta. Il est pour ltranger, cest--dire pour moi. Le chef ta certainement oubli. Sieel le porc-pic resta le ventre vide. Au milieu de la nuit, ayant trs faim, il se leva, mit les vtements de son camarade et partit dans les champs voisins.

Il se gava de patates et de mas. Le lendemain matin, les habitants du village, voyant leurs champs abms, furent trs furieux. Ainsi, leurs soupons se portrent sur les trangers. Comme une meute dchane, ils crirent en disant: - Ce sont les maudits trangers qui ont saccag nos champs. Le livre se rveilla brusquement et demanda ce qui se passait. Le chef du village fit venir les deux compagnons.

Voyant que le livre portait des vtements tout couverts de terre et dherbes, il crut que ctait lui le coupable.